Partagez | .
 

 Le début des ennuies [PV: Sojiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
est sur Dramas-Story




MessageSujet: Le début des ennuies [PV: Sojiro]   Dim 28 Fév - 22:12

Encore une journée qui s'annonçait particulièrement ennuyeuse pour Makino, bon au début bien sûr on est surpris par la moindre petite chose, on se demande comment va se passer cette journée mais maintenant... la jeune fille n'en avait strictement plus rien a faire, ce serait encore une journée entourer de riches, encore une journée a supporter les intimidations du F4. Pour faire bref, une journée ordinaire quoi, Makino venait a peine de pénétrer dans le hall qu'elle voulu partir en courant, elle avait un mauvaise pressentiment... un très mauvais pressentiment, comme si cette journée si ordinaire allait prendre une autre tournure. Après quelques secondes d'hésitation, elle se décida finalement a se diriger vers son casier, arriver devant lui elle se demandait tout de même si ce Dômyôji n'allait pas la prendre pour prochaine cible... peut-être qu'elle y avait été un peux trop fort la dernière fois ? Oh et puis de tout façon, elle n'allait pas non plus le laisser l'humilier sans rien dire. Makino ne se laissait jamais marcher sur les pieds, et peut importe si la personne en face d'elle était un grand héritier d'une compagnie ça ne changeait absolument rien pour elle. Elle avança alors sa main vers son casier et prit une grande inspiration, elle ferma alors ses yeux et ouvrit son casier d'un coup sec. En ré-ouvrant ses yeux, ceux-ci restèrent fixer sur une chose, une chose a laquelle Makino n'aurait jamais penser être confrontée... cette chose était belle et bien la signification du début des ennuies. La jeune fille voulu bouger mais elle entendait déjà ses camarades annoncer la nouvelle dans tout le lycée, elle était dorénavant devenue la nouvelle cible... elle, la première fille a avoir tenu tête a Dômyôji Tsukasa, la jeune Makino reprit alors ses esprits et souffla une courte phrase.

"J'y crois pas...un carton rouge...il a...oser."


Se remémorant les anciens souvenirs de ses camarades persécutés Makino senti un frisson lui parcourir le corps...qu'allait-elle devenir maintenant ? Non, plus important, qu'allait-elle faire maintenant ? Courir ? Elle devait résolument se décider a aller se cacher quelque part mais ou ? Makino se retourna alors pour faire dos a son casier histoire d'observer les alentours mais tout le monde était déjà autour d'elle, ils la regardaient avec...mépris ? Ouais ça devait être ça, étant la seule pauvre de tout le lycée elle savait très bien que personne n'allait se gêner pour lui faire vivre un enfer. Makino fonça alors dans le groupe qui l'entourait pour se fréyer un chemin, elle réussit a passer le barrage mais s'étala presque tout de suite sur le sol, comprenant qu'on venait de lui faire un croche-pied, la jeune fille ne se démonta pas et se releva pour se mettre a courir. Elle ne savait pas vraiment ou elle se dirigeait, elle pouvait a tout moment tomber sur un cul de sac mais malgré ça, elle savait très bien que si elle ralentissait, on allait l'attraper, arrivant au détour d'un couloir, elle sentit soudainement quelque chose se répandre sur elle, un seau d'eau... qu'elle originalité, personne n'y aurait penser... ignorant ses camarades, elle se dirigea vers un couloir, comprenant qu'elle n'aurait plus d'échappatoire lorsqu'elle sera arriver au bout, Makino ouvrit une porte et la ferma a clé derrière elle. Elle couru ensuite au fond de la salle et s'écroula sur le sol, elle s'asseya et replia ses jambes vers elle, mis a part un croche pied et un seau d'eau elle s'en était plutôt sortie a bon compte... enfin, encore faudrait-il qu'elle ne tombe pas malade, Makino entendait ses camarades frapper contre la porte mais n'en avait rien a faire, elle, fit tomber sa tête sur ses genoux et se mit a murmurer.

"Mais laissez-moi bande de riche, j'vous est rien fait bordel..."


Mais Makino savait pertinemment qu'ils n'avaient pas besoin de raison pour persécutés quelqu'un, il suffisait que le F4 siffle et eux, ils n'avaient plus qu'a exécuter leurs ordres... une vraie bande de toutous bien dresser, enfin... bien dresser mais agressifs, très agressifs même...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
est sur Dramas-Story




MessageSujet: Re: Le début des ennuies [PV: Sojiro]   Dim 28 Fév - 23:00


Le coup était si violent qu’il eut l’impression pendant quelques secondes de voir des étoiles. Il ressentit presque immédiatement une immense douleur au niveau du front comme si on lui avait donné un coup de massue sur la tête. Tandis qu’il se relevait, il se demandait ce qu’il allait pouvoir trouver comme raison pour expliquer son aide.

« - Tu... tu es Nishikado Sôjirô, un membre du F4 non ? Pourquoi tu m'as aidé ? Tu veux sans doute me conduire à ce cher Dômyôji non ? Mais sache que je ne me laisserai pas faire et que tu ne m'intimide pas du tout ! Et sinon.... ça va ta tête ? » Lui demanda-t-elle sur un ton quelque peu inquiet.

Rien de bien étonnant, s’était-il dit. Oui pourquoi un membre du F4 viendrait à sa rescousse ? Lui-même ne savait pas vraiment pourquoi il s’était décidé à lui porter main forte. C’est vrai qu’il pourrait très bien faire comme elle l’avait précisé, l’amener lui-même à Tsukasa. Mais au fond de lui, il savait que cette idée ne lui convenait pas. Il se gratta la tête d’un air quelque peu perdu dans ses propres pensées.

La seule chose qu’il savait c’est que la jeune fille l’avait grandement impressionné lorsqu’elle avait tenu tête à Tsukasa, et en toute honnêteté il avait l’impression lui-même que Tsukasa n’était pas si insensible à son courage. Oui il devait être sous le choc, après un tel visage qu’il n’avait plus affiché depuis que sa grande sœur s’était mariée et était partie au USA. Toute en reprenant constance, il lui sourit simplement en lui répondant.


« - Oui, je suis bien Nishikado Sôjirô, membres du F4. » Dit il en souriant comme si la scène pouvait porter à rire tellement elle semblait irréelle.

« - Je comprends ton étonnement, même moi je ne sais pas vraiment ce qu’il m’a prit…Disons juste que je ne pouvais pas laisser une jeune fille être la proie de Tsukasa ? » Ajouta-t-il simplement.

Elle le regarda d’un air assez étrange, surement perdue par l’altitude désinvolte de son interlocuteur…Rien de bien étonnant car lui-même l’était.

« - Au fait t’inquiète pas, je ne suis pas là pour t’amener à Tsukasa. Après tout il a de très bons toutous éduqués à ramener le jouet à leur maitre sans mon aide. Par contre je risque de passer un mauvais quart d’heure lorsqu’il le découvrira que je suis venu à ton aide mais bon ce n’est pas le plus important….Il faut te trouver un autre uniforme pour te changer. » Dit-il en attrapant son poignet en se dirigeant vers l’accueil du lycée.

« - Au fait je pense qu’aujourd’hui pour ta sécurité et la mienne, nous ne devrions pas rester dans l’enceinte de l’établissement, donc veux-tu bien accompagner ton sauveur pour la journée ? » Demanda-t-il simplement dans un sourire lorsqu’ils arrivèrent à leur but. Sans attendre la réponse de la jeune fille, il demanda un nouvel uniforme pour celle-ci à la réceptionniste.

« - Avant de répondre, profite en pour te changer. T’inquiète pas je vais tenir la garde devant la porte des vestiaires !» Dit-il à son intention en lui tendant le nouvel uniforme.

Après tout, en tant que gentleman il ne pouvait ni la laisser crever de froid, ni la laisser en pâture au lion qu’était Tsukasa.


Dernière édition par Nishikado Sojiro le Lun 1 Mar - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
est sur Dramas-Story




MessageSujet: Re: Le début des ennuies [PV: Sojiro]   Lun 1 Mar - 1:56

Malgré le fait qu'elle entendait des voix, Makino ne comprenait pas les paroles des personnes se trouvant derrière la porte, de tout façon elle s'en fichait complètement, ils devaient sûrement être entrain de l'insulter donc elle n'avait pas franchement très envie d'entendre ça. Quelques minutes plus tard, la jeune fille n'entendit plus aucun bruit, étaient-ils partis ? A moins que les cours avaient commencés ce qui l'aurait ennuyée car elle détestait arriver en retard en cours, mais peut importe la raison, si il n'y avait plus personne ce n'est pas Makino que ça allait déranger, loin de la même. La jeune fille se leva alors prudemment de l'endroit ou elle était assise et se dirigea doucement vers la porte, une fois arriver jusqu'à elle, Makino posa la main sur la poignée et respira un grand coup... si ces riches étaient encore la derrière la porte alors autant leur mettre un bon coup dans le nez ! La jeune fille fronça alors les sourcils et enclencha la poignée, poussant la porte violemment, elle regarda alors dehors mais il n'y avait apparemment personne, pourtant elle était sûre d'avoir toucher quelqu'un... elle décida alors de faire quelque pas vers la sortie lorsqu'elle entendit soudainement une voix de garçon qui lui semblait vaguement familière.

« - Allons, allons, c’est comme ça que tu remercies celui qui vient de te sauver la vie ? »

Makino fit de gros yeux, elle ne comprenait pas... alors, c'était grâce a ce jeune homme que les autres tarés étaient partis ? La jeune fille afficha alors un large sourire et se précipita dehors pour remercier son sauveur lorsqu'elle vit de qui il s'agissait, son sourire disparu alors immédiatement et elle eut dû mal a avaler sa salive. Makino eut juste le temps de lâcher un "c'est pas vrai" et se recula, c'était...un membre du... F4 ? Mais pourquoi l'aurait-il sauver ? A moins qu'il veut s'occuper personnellement de son cas ? Enfin ce n'est pas pire que si Makino était tomber sur Dômyôji mais c'était quand même un membre du F4. Et maintenant qu'allait-elle faire ? S'enfuir en courant ? Retourner dans la salle ? Non ! Elle n'allait tout de même pas s'enfuir, après tout si elle avait tenu tête au chef du F4, elle pouvait sûrement s'en sortir avec Sôjirô non ? Bon, déjà il fallait quand même qu'elle lui demande pourquoi il l'avait aider, parce que la elle n'en avait aucune idée. La jeune fille s'approcha prudemment de lui, mais en y repensant... elle l'avait frapper avec la porte non ? Encore 2 et Makino aura blesser tout le F4 ! Bonjour la réputation... elle était tout de même inquiète pour lui et espérait ne pas lui avoir fait trop mal. La jeune fille se décida alors a prendre la parole.

"Tu... tu es Nishikado Sôjirô, un membre du F4 non ? Pourquoi tu m'as aider ? Tu veux sans doute me conduire a ce cher Dômyôji non ? Mais sache que je ne me laisserai pas faire et que tu ne m'intimide pas du tout ! Et sinon.... ça va ta tête ?"


Elle aurait certes pût trouver mieux comme phrase mais Makino ne s'attendait pas du tout a voir un membre du F4 ici, et puis elle savait qu'il allait sûrement se moquer d'elle, du fait qu'elle soit trempée de la tête au pied. Il allait sûrement lui sortir un "voila ce qu'il en coûte de tenir tête au chef du F4 !" mais en même temps, si c'était a refaire, si elle pouvait remonter dans le temps, Makino aurait volontier remit un coup dans le nez a ce prétentieux ! Elle ne regrettait rien du tout et puis de tout façon, elle tenait a montrer que malgré le fait qu'elle soit pauvre et persécutée, Makino pouvait être plus forte contre ses 4 garçons qui se croient tout permis, oui... elle n'allait définitivement pas se laisse faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
est sur Dramas-Story




MessageSujet: Re: Le début des ennuies [PV: Sojiro]   Lun 1 Mar - 21:50


Le coup était si violent qu’il eut l’impression pendant quelques secondes de voir des étoiles. Il ressentit presque immédiatement une immense douleur au niveau du front comme si on lui avait donné un coup de massue sur la tête. Tandis qu’il se relevait, il se demandait ce qu’il allait pouvoir trouver comme raison pour expliquer son aide.

« - Tu... tu es Nishikado Sôjirô, un membre du F4 non ? Pourquoi tu m'as aidé ? Tu veux sans doute me conduire à ce cher Dômyôji non ? Mais sache que je ne me laisserai pas faire et que tu ne m'intimide pas du tout ! Et sinon.... ça va ta tête ? » Lui demanda-t-elle sur un ton quelque peu inquiet.

Rien de bien étonnant, s’était-il dit. Oui pourquoi un membre du F4 viendrait à sa rescousse ? Lui-même ne savait pas vraiment pourquoi il s’était décidé à lui porter main forte. C’est vrai qu’il pourrait très bien faire comme elle l’avait précisé, l’amener lui-même à Tsukasa. Mais au fond de lui, il savait que cette idée ne lui convenait pas. Il se gratta la tête d’un air quelque peu perdu dans ses propres pensées.

La seule chose qu’il savait c’est que la jeune fille l’avait grandement impressionné lorsqu’elle avait tenu tête à Tsukasa, et en toute honnêteté il avait l’impression lui-même que Tsukasa n’était pas si insensible à son courage. Oui il devait être sous le choc, après un tel visage qu’il n’avait plus affiché depuis que sa grande sœur s’était mariée et était partie au USA. Toute en reprenant constance, il lui sourit simplement en lui répondant.


« - Oui, je suis bien Nishikado Sôjirô, membres du F4. » Dit il en souriant comme si la scène pouvait porter à rire tellement elle semblait irréelle.

« - Je comprends ton étonnement, même moi je ne sais pas vraiment ce qu’il m’a prit…Disons juste que je ne pouvais pas laisser une jeune fille être la proie de Tsukasa ? » Ajouta-t-il simplement.

Elle le regarda d’un air assez étrange, surement perdue par l’altitude désinvolte de son interlocuteur…Rien de bien étonnant car lui-même l’était.

« - Au fait t’inquiète pas, je ne suis pas là pour t’amener à Tsukasa. Après tout il a de très bons toutous éduqués à ramener le jouet à leur maitre sans mon aide. Par contre je risque de passer un mauvais quart d’heure lorsqu’il le découvrira que je suis venu à ton aide mais bon ce n’est pas le plus important….Il faut te trouver un autre uniforme pour te changer. » Dit-il en attrapant son poignet en se dirigeant vers l’accueil du lycée.

« - Au fait je pense qu’aujourd’hui pour ta sécurité et la mienne, nous ne devrions pas rester dans l’enceinte de l’établissement, donc veux-tu bien accompagner ton sauveur pour la journée ? » Demanda-t-il simplement dans un sourire lorsqu’ils arrivèrent à leur but. Sans attendre la réponse de la jeune fille, il demanda un nouvel uniforme pour celle-ci à la réceptionniste.

« - Avant de répondre, profite en pour te changer. T’inquiète pas je vais tenir la garde devant la porte des vestiaires !» Dit-il à son intention en lui tendant le nouvel uniforme.

Après tout, en tant que gentleman il ne pouvait ni la laisser crever de froid, ni la laisser en pâture au lion qu’était Tsukasa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
est sur Dramas-Story




MessageSujet: Re: Le début des ennuies [PV: Sojiro]   Lun 1 Mar - 23:21

Elle avait donc raison, la jeune homme en face d'elle était bien Sôjirô Nishikado, déjà que Makino était surprise de le voir ici mais elle fut encore plus surprise d'entendre qu'il ne voulait pas la laisser entre les griffes du chef du F4. En même temps, Sôjirô et Akira étaient tous les deux connues comme étant de grand séducteurs, ils aimaient les femmes oui mais Makino ne savait pas qu'ils les protégaient également... peut-être que certains membres du F4 n'étaient pas si mauvais que ça ? Comme ce Hanazawa Rui, ce jeune homme intriguait beaucoup Makino, il était tellement calme... presque froid, tout l'opposé de ce cher Dômyôji qui était arrogant et qui ne céssait de se sur estimé. La jeune fille sentit alors la colère montée en elle lorsqu'elle y repensa et se dépêcha donc de vite chasser ses pensées de son esprit. Tiens d'ailleurs, apparemment, Sôjirô pensait la même chose que Makino au sujet des étudiants: qu'ils étaient des chiens ou des esclaves a la botte de Tsukasa, au moins, ils allaient bien s'entendre sur ce point, c'était déjà pas mal... une phrase interpella soudainement la jeune fille "Il faut te trouver un autre uniforme pour te changer." Pour se changer ? Il allait vraiment l'aider a trouver un autre uniforme ? Il allait pas la laisser comme ça ? Et bah, on va de surprises en surprises... Makino sentit soudainement Sôjirô attraper son poignet pour l'amener vers la réception histoire de pouvoir se trouver un autre uniforme, une fois arriver la-bas, le jeune homme interrogea Makino.

« - Au fait je pense qu’aujourd’hui pour ta sécurité et la mienne, nous ne devrions pas rester dans l’enceinte de l’établissement, donc veux-tu bien accompagner ton sauveur pour la journée ? »

Après avoir poser cette question, Sôjirô demanda un autre uniforme a la réceptionniste laissant Makino réfléchir... euh, une minute ! Passer la journée avec un membre du F4 ? Sécher les cours ? Bon, en même temps c'est pas vraiment que ça dérangeait la demoiselle mais c'était tout de même... très étrange. Elle ne savait pas trop quoi répondre, mais d'un autre côté il avait raison, si Makino restait, elle se ferais sûrement attaquer une nouvelle fois et si on l'a voyait avec Sôjirô, ils auraient tout les deux des problèmes... donc elle était bien obliger de dire oui, n'est ce pas ? La jeune fille s'apprêta a répondre lorsqu'elle entendit de nouveau son "sauveur" prendre la parole.

« - Avant de répondre, profite en pour te changer. T’inquiète pas je vais tenir la garde devant la porte des vestiaires ! »

Se changer ? Mais qu'elle bonne idée, parce que c'est pas qu'elle était complètement gelée mais c'était vraiment...limite, Makino prit alors l'uniforme que lui tendait Sôjirô et se dirigea alors vers les vestiaires, elle fit tout de même attention a ce que personne ne les voient, pas question que quelqu'un ne les apperçoit car la jeune fille aurait sûremment beaucoup plus d'ennuies par la suite. Arriver aux vestiaires, Makino entra dedans et se changea en vitesse, une fois son nouvelle uniforme sur le dos, elle sortit de la salle et se tourna vers Sôjirô pour enfin pouvoir lui répondre.

"Je suppose que je n'ai pas le choix, je préfère passer la journée avec toi plutôt qu'avec cette bande de dingue... sinon, tu as une idée de l'endroit ou on pourrait aller ?"

D'ailleurs, rien n'était dit que les autres du membres du F4 allaient passer la journée a Eitoku, il fallait mieux un endroit plus sûr et comme Makino ne connaissait pas les habitudes des autres garçons, autant demander directement a Sôjirô au lieu de se retrouver face a eux... en regardant aux alentours tout semblait calme, mais Makino ne pouvait pas se fier aux apparences, elle préfèrait se dépêcher de sortir de cette endroit de malheur au plus vite, ce qu'elle fit savoir a Sôjirô.

"Faudrait se dépêcher, je me sens vraiment pas a l'aise ici, d'ailleurs, tu es vraiment très bizarre... les autres membres ont ce genre de personnalités cachés aussi ? Je veux dire, toi et Akira vous vous ressemblez assez non ? Hanazawa Rui lui a l'air calme et posé... enfaite, l'intrus c'est juste Tsukasa Dômyôji."

Makino le critiquait peut-être mais elle savait qu'il y avait une chance sur deux pour que Sôjirô lui raconte tout, bah après tout la situation ne pouvait pas s'empirer alors, autant en profiter hein... c'était la seule chose dont Makino pouvait tirer avantage (aller Sôjirô, ramène le F4 sans Akira on va s'éclater *SBAFF* ><).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
est sur Dramas-Story




MessageSujet: Re: Le début des ennuies [PV: Sojiro]   Sam 6 Mar - 18:15


Après s’être changée, Makino sortit des vestiaires vêtue de son nouvel uniforme et répondit enfin à la question de Don juan des F4.

« - Je suppose que je n’ai pas le choix, je préfère passer la journée avec toi plutôt qu’avec cette bande de dingue…Sinon, tu as une idée de l’endroit ou on pourrait aller ?»

La question ne surprit pas Sôjirô puisqu’il était le plus habilité pour savoir où l’esprit de Tsukasa l’amènerait une fois qu’il aurait compris qu’il avait porté main forte à Makino. Déjà pas le club, chez lui-même pas la peine d’y penser. En fait ils devaient aller dans un endroit où Tsukasa n’aurait même pas l’idée d’aller les chercher. Il réfléchit deux secondes à l’endroit où ils pourraient y aller. Sôjirô détestait les poissons, alors jamais il n’aurait pour idée d’aller à l’aquarium. C’était un droit assez inhabituel pour se cacher mais au moins il savait que Tsukasa n’y penserait jamais comme aucun des autres membres du F4.

« - Faudrait se dépêcher, je me sens vraiment pas a l'aise ici, d'ailleurs, tu es vraiment très bizarre... les autres membres ont ce genre de personnalités cachés aussi ? Je veux dire, toi et Akira vous vous ressemblez assez non ? Hanazawa Rui lui a l'air calme et posé... enfaite, l'intrus c'est juste Tsukasa Dômyôji. » Ajouta la jeune fille alors qu’il allait répondre à sa question.

C’était vrai que c’était inhabituel que Sôjirô vienne en aide à une des victimes de la colère de Tsukasa. S’il assistait à ses exécutions c’était uniquement car sa vie était d’un ennui à toute épreuve et prenait plaisir à voir à quel point l’amitié pouvait tenir qu’à un simple fil. Il ne pu s’empêcher de sourire lorsqu’elle ajouta que l’intrus était Tsukasa. Si elle disait ça c’est qu’elle ne connaissait pas encore le vrai Tsukasa, s’était-il simplement dit.

« -Bon on va aller à l’aquarium, ok ? Là bas je suis sure que Tsukasa, Rui et Akira sauront jamais que j’y suis puisque j’ai une sainte horreur des poissons vivants. » Dit il en soupirant.

Il se dirigea rapidement vers la sortie où l’attendait son chauffeur. D’un coin de l’œil il vit que Rui le regardait de loin, il lui adressa un sourire tandis qu’il laissait entrer Makino en s’installant à côté d’elle dans la voiture après avoir donné la destination à son chauffeur.

Rui l’avait vu et l’avait regardé quelque peu étonné avant de sourire. Même s’il ne s’agissait que de Rui, si Tsukasa le taper royalement sur le système, il céderait rapidement à son caprice et lui dira qu’il m’a vu et le temps que cela arrive et qu’il retrouve sa trace, il restait au moins bien 2 heures devant eux.

« - Pour répondre à ta question, Makino-san. Même si on te semble être des pourritures de première classe, on à chacun notre propre caractère et nos différences nous rassemblent. Notre vie est loin d’être évidente chacun d’entre nous, avons à porter sur nos épaules des responsabilités qu’on se passerait bien. En ce qui concerne les cartons rouges, même si c’est cruel il ne s’agit qu’un jeu pour passer le temps. Après tout c’est tellement amusant de voir que pour nos chers camarades l’amitié ne tient qu’à un misérable fil qui se brise dès que Tsukasa attribut un carton. Si je t’ai aidé aujourd’hui ce n’est pas par sympathie ou autre, c’est juste que tu es la première personne qui est venue en aide à une de ses amies. Je pense d’ailleurs que c’est pour ça que Tsukasa t’a donné un carton rouge. En toute honnêteté, je pense que tu l’intrigue, tout comme tu m’intrigue.» Finit-il dans un sourire neutre en fixa du regard Makino.

C’était vrai, il se demandait vraiment jusqu’au irait cette jeune fille pour protéger son amie. Après cette fuite en compagnie de Makino-san, Tsukasa serait encore plus furieux et aller surement lui poser des questions sur son comportement si inhabituel. Alors autant en profiter pour poser des questions à la demoiselle tant qu’il était pour cerner un peu plus sa personnalité.

« - Dis-moi Makino-san, si j’ai bien compris tu viens d’un milieu modeste, non ? Alors pourquoi être venue dans un lycée de riche ? Pour avoir la chance de trouver un bon parti ? » Demanda-t-il simplement même si on pouvait y décerner un certain amusement.Après tout il était bien curieux de savoir pourquoi une fille d'un milieu si modeste était à Eitoku.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
est sur Dramas-Story




MessageSujet: Re: Le début des ennuies [PV: Sojiro]   Ven 12 Mar - 18:50

Sôjirô proposa donc d'aller a l'aquarium puisqu'apparemment, il avait horreur des poissons, ah tiens donc ? Encore une chose que Makino apprenait sur l'un des membres du F4, enfin... le fait qu'il est peur des poissons n'était pas une nouvelle extraordinaire non plus mais elle se coucherait moins bête ce soir comme on dit... Il avait d'ailleurs eut une bonne idée, c'est vrai que ses compagnons super riches n'auront jamais l'idée d'aller le chercher la bas, et puis, ils n'étaient sûrement pas assez intelligent pour penser que Sôjirô irait dans le dernier endroit ou ils s'attendaient a le trouver pour se "cacher" avec Makino. Enfin, ce n'était qu'une supposition hein et puis c'était sans doute le meilleur endroit ou aller, en pensant ainsi, la jeune fille avait vraiment l'impression d'être une fugitive rechercher par la police... et cette pensée ne la réjouissait guère bien au contraire. Elle se décida donc a enfin répondre a Sôjirô.

"C'est d'accord on va la-bas, de tout façon les poissons ne me dérangent pas vraiment... même si je sais que tu ne m'apprécies pas vraiment, merci de me "sauver" de ce Tsukasa aujourd'hui"


Bon ok c'était un membre du F4 mais il l'aidait quand même, la moindre des choses était d'être un minimum gentille avec lui et puis...et rappelons qu'il avait quand même reçu la porte que Makino avait ouverte dans la tête. Enfin bref, Makino suivit alors le jeune homme jusqu'a la sortie ou il l'a laissa entrer la première dans la voiture pour s'installer a côté d'elle ensuite, après quelques minutes dans la voiture, Sôjirô répondit a la question que Makino lui avait poser plus tôt.

« - Pour répondre à ta question, Makino-san. Même si on te semble être des pourritures de première classe, on à chacun notre propre caractère et nos différences nous rassemblent. Notre vie est loin d’être évidente chacun d’entre nous, avons à porter sur nos épaules des responsabilités qu’on se passerait bien. En ce qui concerne les cartons rouges, même si c’est cruel il ne s’agit qu’un jeu pour passer le temps. Après tout c’est tellement amusant de voir que pour nos chers camarades l’amitié ne tient qu’à un misérable fil qui se brise dès que Tsukasa attribut un carton. Si je t’ai aidé aujourd’hui ce n’est pas par sympathie ou autre, c’est juste que tu es la première personne qui est venue en aide à une de ses amies. Je pense d’ailleurs que c’est pour ça que Tsukasa t’a donné un carton rouge. En toute honnêteté, je pense que tu l’intrigue, tout comme tu m’intrigue.»

Bien sûr, Makino se doutait qu'ils avaient des responsabilités, mais inventer un tel jeux pour leur "passer le temps" c'était un peu...exagérer quand même. Mais d'un autre côté, Sôjirô avait raison, Makino s'était d'ailleurs rendu compte plus d'une fois a qu'elle point tout ses camarades étaient assez lâche pour ne pas aider leurs amis. Et puis, la jeune fille n'avait pas penser que le fait qu'elle défende son amie pouvait intriguer son interlocuteur ainsi que Tsukasa, elle n'avait rien fait d'extraordinaire pourtant. Et puis, si elle l'intriguait tant que ça, pas besoin non plus de lui "offrir" un carton rouge, elle s'en serrait largement passer.

"J'imagine que votre vie ne doit pas être facile tout les jours mais ça ne pardonne pas le fait que les personnes a qui vous coller ses cartons rouges vivent un véritable enfer. Mais si je suis tout de même d'accord avec le fait que tout ces étudiants n'hésitent pas une seconde a persécuté leur propres amis histoire de faire plaisir a Tsukasa, d'ailleurs, si ils n'ont aucun remords a faire ça, je ne pense pas que ce soit de véritables amis. Et puisqu'on en parle, si je devais protéger mon amie encore une fois, je le ferais et je n'hésiterais pas une seconde. Donc j'intrigue Tsukasa c'est bien ça ? Il aurait tout de même pu éviter de me coller un carton rouge pour ça, m'enfin... il n'a peut-être pas apprécier le fait que je lui tienne tête."


Makino était peut-être la seule étudiante a vouloir tenir tête au chef du F4 car elle n'avait pas l'habitude d'être l'esclave des gens. Depuis qu'elle est toute petite, elle n'a cesser de défendre son amie Yuki contre les garçons donc, elle n'avait pas perdu son habitude avec Sakurako. M'enfin, riche ou non, un garçon est un garçon et pour la jeune fille ça ne fait aucune différence, elle reste plongée dans ses pensées quand la voix de Sôjirô la "réveilla".

« - Dis-moi Makino-san, si j’ai bien compris tu viens d’un milieu modeste, non ? Alors pourquoi être venue dans un lycée de riche ? Pour avoir la chance de trouver un bon parti ? »

Makino ne fut pas vraiment surprise par cette question, après tout c'était sûr et certain que Sôjirô allait lui poser un jour, une roturière dans une école pour riche ça ne passe pas inaperçu il faut bien l'avouer. Et la jeune fille se serait bien passer d'aller dans cette "prestigieuse" école... si seulement ses parents ne rêvaient pas de la voir se marier avec un homme riche.

"Enfaite... c'est plutôt de la faute de mes parents si je suis ici, ils rêveraient de me voir marier a un homme riche et donc m'ont envoyer ici pour que je "réalise leur rêve" mais moi tout ce que je veux c'est finir mes études le plus vite possible pour sortir d'ici."


Sortir d'ici et vite...voila des mots qu'elle s'était déjà répéter de nombreuses fois, pour elle, il n'y avait pas pire qu'Eitoku, surtout qu'elle était maintenant séparer de sa meilleure amie Yuki. Mais soudainement, une question vint a l'esprit de Makino, Tsukasa allait sûrement poser des questions a Sôjirô sur son absence et puis il y avait des témoins, si ils prévenaient Dômyôji qu'ils avaient vu le jeune homme derrière la porte ou se trouvait Makino avant de quitter Eitoku ils seraient dans de beaux draps...

"Au fait, les étudiants de tout a l'heure... si ils prévenaient Dômyôji qu'ils t'ont vu tout a l'heure derrière la porte ou je me trouvais, ce cher Tsukasa irait sûrement vérifier si je suis dans l'école et si je n'y suis pas... il risquerait de se poser des questions non ? Qu'est ce que tu lui diras si il t'interroge ?"


Nul besoin d'être un expert pour savoir que tout les étudiants d'Eitoku sont de véritables "balance" et donc, les autres membres du F4 risquaient de se rendre compte de l'absence des deux jeunes gens, ce qui serait... embêtant.

(En retard désolée >.<)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
est sur Dramas-Story




MessageSujet: Re: Le début des ennuies [PV: Sojiro]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le début des ennuies [PV: Sojiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « God bless us All » ; Troubles mentaux ; et autres soucis. { Pv ; Grisélidis
» Tu t'ennuies sur le Jeu? Les missions ont fait perdre ton intérêt pour le jeu?
» Tu t'ennuies? Viens faire ce questionnaire alors! ;)
» médée (je suis l'ange gardien, la muse et la madone.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dramas-Story :: « Adieu les Sujets » :: -- RPG Terminés ---
Drama du mois

Bientôt ♥
RP du mois

OCTOBRE 2013

AH MENG - GU MI JIN
Le sport, ça détend...
« Yah ! C’est une façon de parler aux filles ça ?! Comment peux-tu oser donner des ordres comme ça ? huh ?! » En l’observant de plus près, c’était tout à fait le genre de mec arrogant qui prétendrait s’en foutre de ce que tu dis soi-disant parce que ce que tu lui baves n’a aucune importance, vu que tu es inférieure à lui. Néanmoins, La coréenne n’allait pas se laisser faire par ce genre d’homme...
Membres du mois
OCTOBRE 2013

Takumi's serie

Devil Beside You

Conversation du mois

OCTOBRE 2013

Tu serais un singe ? HaHa !! Naaah les pattes de singe servent à faire trois vœux ! Ils se réalisent TOUJOURS en plus ! Faudrait que je t'en trouve ! Tu souhaiterais quoi comme voeux ? Haha c'est vrai ! faut pas que tu me le dises ! Akira-Baka ! Haan les renards ! Tu as déjà caressé leurs poils ? O.O Akira-Shock !
de Akira Kusano à Gu Mi Jin

Article/journal du mois

Bientôt ♥